LA CANTINE DES POSSIBLES

Un documentaire de l’assiette aux champs

UN FILM DE JACOB REDMAN

Le récit d’une cantine pas comme les autres…

Dossier de presse

“Ma part à jouer” n’est pas à proprement parler le teaser de “La Cantine des Possibles” mais un format court dans la veine de mes précédents portraits. C’était pour moi, une manière de me « présenter » à l’équipe de la cantine. Personnellement, cette courte réalisation m’a permis d’affiner mes envies et la direction dans laquelle je souhaite aller avec “La Cantine des Possibles”…

Nous croyons que ce film a le pouvoir de susciter une prise de conscience sur la manière dont nous nourrissons nos enfants, l’impact de la nourriture sur leur santé, mais aussi le cercle vertueux que ce changement crée sur la valorisation du métier de cantinier ou encore sur les bénéfices pour la résilience économique des producteurs locaux. En mettant en lumière les efforts de cette cantine nous souhaitons participer à inspirer un changement pour la restauration collective.

Tout le monde peut participer au financement participatif du film sur HelloAsso avec de belles contreparties !

RÉSUMÉ

Pierre-Yves, chef cantine d’un collège ordinaire du sud de la France, décide de tourner le dos aux plats préparés industriels et d’offrir des repas locaux et bio aux élèves, dans une démarche d’éducation et de santé. Les 500 repas qu’il confectionne chaque jour avec son équipe sont faits maison et redonnent ainsi une place aux cuisiniers en collectivité. Il rêve d’une révolution des pratiques au sein des cantines qui transformerait profondément nos paysages agricoles et l’économie locale…

 

INTENTIONS ARTISTIQUES

Je souhaite mettre l’accent sur la narration visuelle et réduire les séquences d’interviews. J’aimerais appréhender le personnage et son savoir-faire au travers de ses gestes, de ses relations à sa brigade, aux élèves et aux paysans avec qui il travaille. M’attarder sur les sourires, les regards, les respirations, les soupirs, les petites suggestions de l’âme qui font l’authenticité d’un récit. Cette communication visuelle et intime permettra au spectateur, je l’espère, de se connecter au personnage.

 

PIERRE-YVES Itinéraire d’un chef rebelle

“C’est impossible de cuisiner avec des œufs frais. Tu dois acheter ceux en poudre, en liquide ou en tube pour des raisons sanitaires”. Incrédule, Pierre-Yves Rommelaere a recherché dans les règlements, il s‘est rendu compte qu’il était nulle part formulé que ceux-ci étaient interdits… et se mit à cuisiner avec des œufs frais !
Pierre-Yves fait partie des rares chefs de collectivité à éplucher des oignons, à lever des filets, à découper un cochon entier, mais aussi à rencontrer les producteurs. Cuisinier depuis l’âge de 16 ans, c’est un passionné et un perfectionniste. Il se retrouve quelques années seulement après l’obtention de son CAP dans les cuisines de restaurants semi-gastronomiques et gastronomiques, jusqu’à devenir chef au Sept, place Saint-Sernin à Toulouse. Pour lui, la cuisine est l’art de marier des saveurs, des textures, de surprendre avec de nouvelles créations. Mais c’est avant tout l’art de créer des liens, de transmettre une culture du goût, tout en gardant à l’esprit les nécessités de préserver l’environnement qui produit la matière première à notre alimentation.

.

En voulant appliquer ses convictions dans un restaurant de collectivité, Pierre-Yves a dû déconstruire tout un fonctionnement mis en place depuis déjà des décennies. Il doit tout y réinventer : l’approvisionnement, la place du cuisinier, la communication. Il rejoint et forme d’autres cuisiniers et nutritionnistes avec le collectif “Les pieds dans le plat”, des professionnels désireux d’offrir aux mangeurs une cuisine faite maison, avec des ingrédients locaux, de saison et bios. Il coécrit en 2021 le livre “Une autre cantine est possible” avec Marc Perrenoud, sociologue, dans l’objectif d’ouvrir le débat sur les cantines, fort de ses dix ans d’expérience. Il a récemment été invité à l’Assemblée Nationale dans le cadre d’une journée d’échange et de débat sur l’éducation alimentaire. Dernièrement, il intègre le Collège citoyen de France et nourrit l’espoir d’interpeller les élus et d’influer sur les politiques publiques.

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

Suivez l'actualité du film

4 + 11 =